Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le second tour de la présidentielle ressemble de plus en plus à une grande arnaque politique.
Les exigences des un et des autres sur l'obligation de choisir un des candidats restant de l'élection présidentielle me chauffe singulièrement les oreilles.
Choisir un chef de produit marketing en lessive politique

  • qui promet de laver mieux que quiconque, de réunir mieux que quiconque tout en vous expliquant que tout est compliqué et qu'il ne peut prendre d'engagement pour l'instant (sauf pour quelques promesses catégorielles).
  • qui n'offre comme garantie que sa jeunesse, son intelligence et son approche bisounours à la qui m'aime me suive.
  • financé par des supporters qui avancent plus ou moins masqués mais qui attendront fermement un retour d'ascenseur:
    • qui sur des réformes sociétales supplémentaires à vocation catégorielle. La réforme la plus nauséeuse du droit à l'enfant qui transforme celui ci en produit de consommation choisi sur étagère.
    • qui sur l'allocation des réseaux 4G, 5G, 6G qui installent des rentes de situation et un pouvoir accru aux divers FAI au dépend de notre "liberté". 
    • qui sur l'abandon complet des dettes que sont nos finances publiques à des banquiers de l'internationale affairiste. Ces faillis absouts de 2008 qui à force de faire chanter les nations provoqueront la prochaine crise mondiale sous la forme de faillite globale.
    • qui sur des postes politiques qui sont le débouché de plus en plus naturel des opportunistes indigeants du bulbe de tout poil: Socialiste quand il faut être socialiste, Centriste quand il faut être centriste, vert quand il faut être vert et maintenant sans conviction quand il faut être sans conviction (le propre des lessives est d'être un produit sans conviction).
    • qui sur la maîtrise des réseaux de la presse qui promet d'être la prochaine vache à lait des flux d'information numérique.
  • qui finalement lorsqu'il était en poste n'a rien fait pour les quelques entreprises stratégiques qui ont été bradées contre l'avis de son prédécesseur: bonjour la cohérence politique.
  • a lancé à grand renfort de publicités une vaste réforme à la dénomination prétentieuse "Loi travail" qui s'est avérée une loi flasque de dérégulation tout azimuth. Il n'a même pas eu le courage de porter le nom de cette reforme passablement impopulaire. Il l'a refilé à un homme de paille offrant toutes les garanties marketing du moment : sexe, origine, beauté, âge. Digest des résultats visibles de la loi:
    • Mise en concurrence sans transition  de la SNCF avec la dérégulation des transports autobus.
    • Mise en concurrence sans transition  des taxis avec la dérégulation des transports.
    • Travail le dimanche: Bonjour l'unité familiale!
  • a réuni autour de lui la fine fleur des  chevaux de retour de la politique: Robert Hue, Daniel Cohn Bendit et Francois Bayrou...
  • est un enarque pur produit du système et se proclame hors système.

 

A suivre

 

Partager cet article

Repost 0